Rencontre avec Tony Durand : Faire Signe(s)….

La porte d’entrée de l’exposition et l’œuvre originale de Tony Durand réalisée à cette occasion : « Faire Signe(s) ».
Chacun s’approprie et installe les œuvres dans la galerie en discutant des affinités entre elles et de leur répartition dans l’espace.

Pour comprendre le travail de Tony Durand, il faut le rencontrer.

Ces objets qu’il sort de sa boîte à outil sont distribués parmi les visiteurs/élèves/cobayes/écouteurs/voyeurs… et néanmoins tout de suite acteurs… et ils sont invités à participer pleinement à l’accrochage.

S’approprier les signes, en fabriquer, comparer, associer, lier, être en rupture avec le bons sens, justement.

Comme l’artiste Hervé Fischer le propose, Tony Durand fait de sa relation aux autres un Art.

Fred Forest et Hervé Fischer : avec Jean-Paul Thénot, 2 des créateurs de l’Art Sociologique en 1974, pratique qui résonne comme une filiation chez Tony Durand.
Vue de l’exposition Hervé Fischer au MNAM en 2017
Vue de l’exposition Hervé Fischer au MNAM en 2017 : l’utilisation des tampons encreurs chez Tony Durand aussi rapproche d’autant plus la pratique des deux artistes.


Entre actionnisme et exposition participative, une pratique encrée dans l’histoire de l’art du XXe siècle.

Prochainement, quelques réalisations d’élèves en écho à cette rencontre qui donne lieu à un atelier nommé « Mot compte double ».

Dans la classe, en face de la Galerie d’Art.

Et puis, au milieu de l’exposition, une installation est permise à Caentin par l’artiste : il s’approprie ainsi « Il faut le voir pour le croire ; il faut le croire pour le voir » et « ? » et en fait « 5 heures de bonne aventure ».

L’art participatif de Tony Durand permet à Caentin, élève de Terminale Arts Plastiques Spécialité, de s’approprier deux œuvres de l’artiste.

Vivement la suite !

Quelques œuvres à voir au Lycée Jean Monnet (sur RDV au 02 33 85 18 50) à la Galerie du Lycée :

Une œuvre est montée à l’envers ? Qu’a cela ne tienne, l’artiste Tony Durand l’accepte ainsi : « Il n’y a pas de mauvais sens »
« Tout, Rien » en cours d’accrochage.
Diaporama de ses travaux devant la classe : relations complexes entre image, texte, signes et casses d’imprimerie…
Détail d’une œuvre de l’artiste.
Vue de l’exposition Tony Durand au Lycée Jean Monnet

Philippe Chrétien, professeur d’arts plastiques, et quelques élèves
Tony Durand et quelques élèves

A propos pH

pHormes Maker
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s